Concernant le drame de Millas, si l'Etat venait à reconnaître ses torts, ça serait évidemment l'émeute assurée de la part des populations.. Plus, financièrement, des sommes folles à débourser aux parents des victimes, plus des sommes folles à sécuriser les passages à niveau vétustes.. Donc c'est clair c'est niet, l'Etat ne reconnaîtra jamais sa responsabilité dans le décès des enfants, et utilisera tous les moyens, même les plus infects, pour faire endosser à la conductrice du bus scolaire l'entière responsabilité de l'accident.. Le calcul est vite fait, il vaut mieux casser à vie une conductrice de bus et quelques témoins récalcitrants, plutôt que de risquer une émeute générale avec les pertes que cela comporte, suivie d'un abime financier..
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Major40Seth
Qu'un passage à niveau fonctionne ou pas, tout conducteur doit s'assurer de pouvoir traverser un passage à niveau en toute sécurité. Priorité absolue aux véhicules ferroviaires circulants sur une voie ferrée, article R422-3 du code de la route. Barrière levée et feux éteints, on s'assure qu'il n'y a pas de train en approche.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sieur Pivoine
Facile à dire, Major40Seth. ça c'est les textes, qui sont faits à l'avantage de la Sncf, pour la couvrir.. Quand il y a plusieurs voitures qui traversent un passage à niveau à la queue leu-leu, personne ne prend le temps de regarder si un train arrive, tout le monde trace en faisant confiance aux autres et à la Sncf, s'il y en a un qui prend trop son temps pour regarder s'il y a danger les autres vont tout de suite le klaxonner.. Ensuite tu manoeuvres pas un bus comme une petite voiture, normalement le passage devrait être sécurisé à 100%. Imagine, les barrières ne se baissent pas, les feux ne clignotent pas et il n'y a pas de signal sonore; le bus avance prudemment sur le pn, mais il y a un brouillard à couper au couteau, et le bus ne voit pas le train qui fonce sur lui à toute allure parce que ce train a du retard et qu'il veut rattraper ce retard, le train lui-même dans le brouillard ne voit pas le bus et donc ne klaxonne pas.. Qu'est-ce qui se passe? ça fait boum, même si le bus a été prudent.. Donc tes textes à la noix de coco, tu te les mets où je pense.. Tout passage à niveau doit être sécurisé à 1000%, la priorité va à la vie des gens, pas aux véhicules ferroviaires qui ne sont que de la ferraille..
-------------------------------------------------------------------------------------
 Monsieur2 -
Sieur Pivoine ta réponse est la preuve de ton effroyable démagogie. Le code de la route stipule très clairement que la priorité est donnée aux véhicules ferroviaires. De même, quand tu t'engages sur un passage à niveau, tu DOIS t'assurer que tu peux traverser en toute sécurité à 100% ( pour reprendre tes termes).
--------------------------------------------------------------------------------------
Sieur Pivoine
Ok Monsieur2-, si on doit traverser les passages à niveau cm par cm avec des ruses de sioux, mettre son oreille sur le rail pour voir si y'a pas un train qui arrive, alors a quoi ça sert de mettre des barrières, elles servent à rien si on doit faire comme si elles étaient pas là..
Tu mélanges tout, la priorité n'a rien à voir dans cet accident. La conductrice n'a pas fait un refus de priorité, ton argument est ridicule et empreint de mauvaise foi.. C'est toi le démagogue..
Un refus de priorité est un acte volontaire, quand par exemple on essaie de forcer le passage, la conductrice du bus n'a voulu forcer le passage à personne.. Tu pourrais parler de refus de priorité si elle avait foncé dans la barrière, or ce n'est pas le cas.. Tu l'as dans l'os mon coco..